SEI SHONAGON (à Marie-Alix)

Connaissez-vous Sei Shônagon ? C’était, au Japon des Xe et XIe siècles, une dame de Cour qui s’est rendue célèbre par ses listes ( « Choses qui font battre le cœur », « Choses qui semblent vulgaires », « Choses charmantes »…).

 

Après un mois et demi aux Etats-Unis permettez-moi de faire ma petite Sei Shônagon.

 

CHOSES PLAISANTES SUR LA ROUTE

– la bonne conduite des autres usagers (y compris les bikers en Harley-Davidson),

– la gratuité des autoroutes,

– la richesse de la signalisation

 

L1080204

(ici dans la petite ville « bavaroise » de Leavenworth)

 

L1080203

 

même si parfois elle ne laisse pas d’être inquiétante…

 

L1070992

 

L1070920

 

 

 

CHOSES DEPLAISANTES DANS LES HOTELS ET LES RESTAURANTS

– le service non compris (il faut systématiquement rajouter 20%, les serveurs n’étant rémunérés qu’au pourboire)

– les prises électriques en 110 volts qui crachent des étincelles à chaque branchement

 

L1080196

 

– les robinets qui ont chacun un fonctionnement différent

 

L1080130

 

L1080134

 

– les interrupteurs des lampes qui vous arrachent la pulpe des doigts

 

L1080198

 

 

CHOSES QUI FONT QUE L’ON AIME L’AMERIQUE

– l’hospitalité et le sens de l’entraide des américains,

– la vastitude, la force et la splendeur de la nature

L1070909

L1080170

(le Mt Rainier – rien à voir avec la famille Grimaldi-…)

 

L1080018

(…qui orne, en filigrane, la plaque de ma belle Pacific Blue!)

 

– le rock n’roll, le cinéma, les hamburgers (il y en a d’excellents chez Junior’s) et surtout, surtout

L1080210

 

même s’il leur arrive de tomber en panne…

 

Bébert le biquert pitoyable qui marche à pied

15 réflexions sur “SEI SHONAGON (à Marie-Alix)

    1. Elles sont fiables quand elles sont neuves et moins fiables quand elles ont près de 10 ans (la mienne est de 2006) et affichent 40.000 miles.

      Au moins ne nous a-t-elle pas laissés au bord de la route : il arrivait, depuis plusieurs jours -et déjà quand Geneviève était encore avec moi (!)- que l’aiguille du voltmètre chutât brutalement avant de remonter; je pensais à un problème de voltmètre car la moto semblait marcher parfaitement; c’est lorsque je l’ai montrée à un concessionnaire Harley pour qu’il répare le voltmètre qu’il a diagnostiqué un début de dégradation de l’alternateur et préconisé son remplacement avant qu’il ne lâche complètement.

      Préalablement contacté par e-mail mon copain Fernand Pichol , Harleyiste et (excellent) mécanicien, avait fait, du premier coup, le même diagnostic.

      * *
      *

      Un petit mot sur l’Electra Glide : cette « heavy motorcycle » (c’est l’appellation officielle), inutilisable (pour moi) ailleurs que sur les routes goudronnées, est vraiment la moto idéale pour les routes américaines toutes en longues lignes droites et larges virages; de l’avis de Geneviève elle est aussi, pour la passagère surélevée par rapport au pilote, très confortable.

      Enfin quelle moto refroidie par air serait capable de supporter des arrêts au ralenti par 120° fahrenheit (près de 50° Celsius) ?

      Pour les USA c’est vraiment la meilleure motocyclette qui soit.

      J'aime

  1. Derrière leur air impressionnant, c’est fragile en fait ces grosses bébêtes (je veux parler de la moto bien sûr!) . Une petite pause avant la prochaine étape, profite pour te reposer, boire des milkshake en écoutant du rock and roll et continuer à fraterniser avec les bikers made in US. Des gros bisous Uncle Bertie !

    J'aime

  2. Cher B.,

    En temps que président autoproclamé de la Bebertworldtrip Association (qui présentement ne compte que trois membres : moi ; moi-même ; moi personnellement – mais cela ne va pas durer), association dont l’objet est de promouvoir la démarche du globe-trotter suscité ; de regrouper ceux qui expriment de la sympathie pour icelle et se retrouvent dans les valeurs et dans l’esprit qui en ressort ; tout cela indépendamment de toute structure commerciale, politique ou confessionnelle, je souhaite formuler la demande suivante (elle comportait un volet technique auquel tu viens de répondre : qu’est-il arrivé à ta belle moto bleue ? Mais ça, c’est fait maintenant).

    La demande.
    Pourrais-tu faire apparaître sur ton blog, d’un manière ou d’une autre, les informations permettant de te (géo)localiser, et, tant qu’on y est, de faire honnêtement notre boulot de followers ? Le niveau de la ville serait largement suffisant, on n’est pas la NSA non plus.

    Cela pourrait aller, au choix, de l’animation à l’ancienne, comme celle permettant de suivre les trajets de l’avion d’Indiana Jones dans « Les Aventuriers de l’Arche perdue », à un plus banal pointage dans Google Maps, voire à de simples coordonnées GPS.

    Les membres l’association et moi sommes un peu désarçonnés, en effet, par la manière dont tu jongles (à merveille, cela dit) avec l’espace et le temps.

    Au nom de nous tous, merci.

    J'aime

    1. Tu as raison Jihel, mais comme mes billets ne se rapportent pas forcément à un temps et à un lieu donnés, ni d’ailleurs, à un seul fait, rompant ainsi avec la règle des trois unités, il serait incohérent de les dater, par exemple, « A Vancouver, le 23 juillet »(je suis en effet à Vancouver, dont le nom, déjà, fait rêver et qui est une ville qui a du inspirer les auteurs de jeux vidéos tant elle est fantasmagorique).

      Mais que dirais tu si, dans chaque billet, je donnais aux honorables membres de ton association un indice leur permettant, sans trop se casser la tête, de me localiser ?

      Bien à toi et à ceux qui nous lisent,

      Bébert alias Bertie

      J'aime

      1. « … que dirais tu si, dans chaque billet, je donnais aux honorables membres de ton association un indice leur permettant, sans trop se casser la tête, de me localiser ? »

        Voilà ! Très bonne idée ! 🙂

        J'aime

  3. Hello « Bébert »,
    Quelle belle aventure ! Sur une Electra Glide en plus ! She’s so beautiful !
    A défaut de « poste restante » je profite de ton blog (que je parcours avec gourmandise) pour te remercier pour ta carte du Mont St Helens. Chicago/Seattle par la route 66 ! Rien que ça ! Aude est d’accord pour la faire avec moi sur une Electra Glide !
    Je pars dimanche mais pour moins longtemps faire le tour de l’Islande en moto. Pas sur une Harley mais sur un « panzer » BMW !
    J’imagine que ta route va désormais te conduire à travers la Colombie Britannique puis l’Alaska… Un vrai paradis pour « rider ».
    Avec ma sincère amitié.
    Jean-Michel

    J'aime

  4. Fragile les HD, mais tellement attachantes ; indestructibles les BMW 1200 GS je peux te l’affirmer en toute connaissance de cause, et jean Michel Négrello (que j’envie de faire l’Islande et dont je suis fort jaloux) te le confirmera également.
    Mais maintenant d’un commun ; on en voit à tous les coins de rue.
    Et si demain il fallait choisir ? Je serais bien ennuyé, raison pour laquelle je conserve ma fidèle Maggy.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s