BALI, C’EST FINI…

Ginette et Bébert, qui étaient allés à Bali il y a près de quarante ans et y avaient trouvé le paradis terrestre, s’étaient bien promis de ne jamais y retourner de peur d’être déçus. Hélas, leurs pérégrinations australiennes les ayant conduits à Darwin d’où tous les avions ne partent que pour Bali, « hub », avec Bangkok, de l’Asie du sud-est, il leur a bien fallu se joindre aux touristes australiens en partance pour ce haut lieu du « fun »

L1050929

A vrai dire Bébert n’était pas si mécontent que cela : lors de leur séjour de 1977 il avait du, pour pouvoir louer une moto, passer le permis balinais et il comptait bien se servir de cet « acquis de l’expérience » pour rouler à nouveau cheveux -ou ce qui lui en reste- au vent sur les petites routes tranquilles de l’île.

Ginette non plus n’était pas si contrariée : elle se souvenait de leur bungalow sur pilotis sous lequel courraient les petits cochons noirs et de la plage quasi-déserte où quelques hippies finissaient leur nuit…

Ils allaient vite déchanter.

S’il n’est plus besoin du permis moto balinais pour louer une moto il n’y a plus non plus de motos à Bali mais seulement des scooters – Ginette a porté son choix

L1110208

sur ce très bel engin à moquette rouge-

L1110163

et rouler sur l’un d’eux relève, sur la route qui va de Kuta au temple de Tana Loth,

L1110169

de la mission suicide

L1050999

et si les balinais ont su s’adapter au (bon) goût de leur clientèle

L1050968

en leur donnant l’illusion de partager leurs traditions

L1110183

(Ici les chambres du très bel hôtel Mercure de Sanur)

ils n’ont pas réussi à éviter le piège principal du tourisme de masse : la pollution,

L1110215

L1110218

L1110216

(Ici la mer qui lèche la plage -privée- de l’hôtel Mercure précité; nous avons assisté à la renonciation de deux touristes allemands, jeunes, riches et blonds, vraisemblablement pensionnaires de cet hôtel, à s’y baigner…)

ignorant sans doute qu’ils avaient déjà scié la branche sur laquelle ils étaient assis.

Bali, c’est fini.

9 réflexions sur “BALI, C’EST FINI…

  1. Enfin de vos nouvelles après 11 jours de silence !

    Ginette tu es RESPLENDISSANTE au bras de ce surfeur balinais après le laborieux périple en camion ds le désert australien et à présent au milieu de cette faune balinaise !!!!!!!!!

    Malgré les années qui passent l’aventure te réussit………. (grâce à Bébert)

    bonne continuation,
    Marie

    PS : J’aime beaucoup les ouvre-bouteilles….. (sans commentaire)

    J'aime

    1. Marie,

      Je ‘ai envoyé plusieurs mails mais il semble que tu ne les aies pas reçus.
      IL y a des difficultés pour l’envoi du courrier.
      Merci pour tes compliments mais je ne les mérite pas!

      J'aime

      1. En effet Bébert, je pense qu’il y a qq difficultés avec l’envoi de tes mails……
        Je reçois , à l’instant 23/10 9h15, ton mail d’hier envoyé à 4h am !!!!!!!!

        J’espère que vous avez trouvé calme et propreté à Borobudur et que ce séjour
        en Indonésie vous enchantera comme il y a 40 ans !

        J'aime

  2. hébé…. ça fait peur !!!! Nan pas toi Ginette ;-), mais l’état de la mer !!!!….

    ps : totalement d’accord avec Marie, tu as une mine splendide !

    J'aime

  3. Et moi qui rêvais de faire un voyage à Bali !!!
    Cela fait d’ailleurs 30 ans (depuis que je suis au Japon) , que je rêve d’aller à Bali….
    Ou plutôt : mon rêve aura duré 30 ans; mais ça y est  » Bali, c’est fini » pour moi aussi.

    J'aime

    1. L’Indonésie compte 17.508 îles. Supprime Bali il t’en reste quand même 17.507. Geneviève me dit que l’île de Lombok, les îles Gili et, dans l’archipel des Molluques, les îles Banda sont des endroits magnifiques même si Bali avait cette particularité supplémentaire d’être une terre Bouddhiste (et animiste…). Je crois que tu peux continuer à rêver !

      B.

      J'aime

  4. Une petite interrogation tout de même, ce sont des algues et non de la pollution ; ou alors j’ai mal regardé.
    Mais quoiqu’il en soit j’ai bien noté l’info qui confirme ce que l’on m’avait dit. Eviter d’y mettre les pieds, il y a tant d’autre endroits à voir.
    Un peu tristounet tout de même de constater que le temps améliore souvent les gens, mais pas les choses ni les lieux.

    J'aime

    1. Ce sont des algues…mêlées de détritus divers (sacs plastiques, canettes, etc), les algues elles-mêmes proliférant en raison du déversement des eaux usées dans la mer.

      B.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s