UN CAFE A JAVA (Dedicated to Lanfrey Bogart & Lauren Bancale)

Le Sultan de Yogyakarta a 5 filles toutes excisées et une femme qui a 5 belles-mères.

Il est député de la nation.

Il vit au Kraton, le palais de ses ancêtres,

L1060070

L1060082

au milieu de  la vieille ville  ceinte de murs  dont il est propriétaire

et  où il loge 25000 personnes… gratuitement.

L1060093

L1060243

L1060091

 

Aujourd’hui 24 octobre Il reçoit la reine Margareth de Danemark en visite officielle.

Ce même jour Ginette et Bébert assistent au lever du soleil sur le temple de  Borobudur.

L1110346

 L1060215

L1060229

L1060165

Quand le soleil est haut dans le ciel ils pénètrent dans la vieille ville,

s’assoient dans un modeste estaminet  et commandent un  luwak coffee.

L1060233

Le café le plus cher du monde.

Et voilà pourquoi:

les Hollandais colonisateurs ont introduit le café en Indonésie et en interdisant la cueillette aux colonisés.

Mais ceux-ci  observèrent  que la Civette ( luwak en javanais )

 aimait bien la pulpe du fruit du caféier et déféquait la graine.

Ainsi récoltèrent-ils les crottes de civette pour en récupérer la graine interdite .

L1110246

 

Mais cette graine qui avait séjourné dans l’estomac de la civette avait acquis une saveur incomparable

 si bien que le café des colonisés fut réputé bien  supérieur à celui des colonisateurs.

Aucune loi n’a  pu  interdire   à une civette de venir la nuit en cachette manger le fruit du caféier.

Un mois de traitement de la graine  est nécessaire encore aujourd’hui  pour la rendre  comestible

 et obtenir  250 grammes de café luwak.

Pendant qu’ils dégustaient leur café à 450 000 roupies les 250 grammes

(environ 30 euros les 250 grammes,  soit 1 800 000 roupies le kilo en Indonésie,

en France… 20 euros la tasse, sans doute),

le sultan de Yogyakarta offrait à la reine  Margaret de Danemark

une tasse de thé du sultan à 125000 roupies les 250 grammes.

5 réflexions sur “UN CAFE A JAVA (Dedicated to Lanfrey Bogart & Lauren Bancale)

  1. Jogjakarta, le Kraton, Borobudur, Pranbanan… Parmi les plus beaux souvenirs de mon voyage en Indonesie en 1992! Par contre, j’ai raté la degustation du café à la crotte de civette! Est-ce qu’il est vraiment bon?
    Bonne continuation !
    Je vous embrasse… Béa

    J'aime

    1. Il est vraiment bon ! Et cet avis est partagé par Jack Nicholson : https://www.youtube.com/watch?v=VVJqwCdzZnw

      En Indonésie il est abordable pour des occidentaux. A Paris, ou, selon ta mère, le « petit noir » est à 5 € (mais elle ne fréquente que des endroits huppés…), il serait inabordable. A Albertville il n’existe tout simplement pas et c’est la première fois que Bébert et Ginette, pourtant 128 ans à tous les deux, en ont entendu parler.

      Nous t’embrassons ainsi que la Didite, vos deux princesses et mon ami Potok.

      J'aime

  2. Que de bons souvenirs! il ne fallait pas quitter l’Indonésie sans passer par Yogyakarta et vos photos
    au Borobudur sont magnifiques. on boirait bien un petit café avec vous ! Bonne continuation !
    selemat jalan jalan !

    J'aime

  3. Eureka ! pourquoi à votre retour ne pas faire fortune en installant un estaminet où le tout Courchevel viendrait s’esbaudir de ca luwak coffee (hors de question de l’appeler crotte de civette) car il est bien connu que plus c’est cher mieux et rare, mieux c’est (à Courch bien sûr).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s