LE VISAGE DISCRET DE LA GUERRE…

Vous connaissez, par les images affreuses qu’en donne la télévision (et plus encore dans les pays arabes !) , le visage habituel de la guerre qui déchire le Moyen-Orient; mais cette guerre a aussi un autre visage, plus discret, qui se laisse deviner plus qu’il ne se montre, un profil perdu en quelque sorte…

On l’entrevoit d’abord au visa que l’état d’Israël n’appose pas sur votre passeport mais vous délivre sur une feuille volante, de sorte que les pays arabes avec lesquels il est en « froid » (c’est un euphémisme), tels que le Liban ou l’Arabie Saoudite, ne vous interdisent pas l’entrée sur leur sol au seul motif que vous seriez préalablement allé en Israël.

L1170006

 

On commence ensuite à en distinguer les contours lorsque, pour aller visiter Jéricho, en territoire palestinien, l’on doit obligatoirement avoir recours aux services d’un chauffeur palestinien, les israéliens n’étant pas autorisés à s’y rendre, sauf à y risquer la vie

L1160375

chose qui, par ailleurs, ne dissuade pas les plus extrémistes d’entre eux d’y installer leurs colonies, attisant ainsi la rancune et la haine

L1160389

(photo prise à Bethléem, soit en territoire palestinien, depuis la montagne où, selon les évangiles, les anges ont annoncé aux bergers la naissance du Christ : si les deux premières barres d’immeubles sont bien palestiniennes celles que l’on voit derrière, elles aussi en territoire palestinien, sont des colonies israéliennes… Une jeune israélienne venant de faire son « Alyah » m’a dit ne pas comprendre comment certains de ses -nouveaux- compatriotes pouvaient ainsi choisir de vivre environnés de haine au risque d’y perdre la raison, elle qui, à Paris, ne supportait déjà pas l’inimitié larvée d’un voisin de palier.)

 

Mais là où l’on peut vraiment voir son sourire sardonique c’est au pied du mur dit « de sécurité  » érigé par Israël, non seulement sur la « frontière » israélo-palestinienne mais encore, à certains endroits comme ci-dessous à Bethléem, à l’intérieur même du territoire palestinien

L1160408

………………………………….

 

Bébert et Ginette allaient quant à eux faire sa connaissance d’une façon quelque peu brutale après avoir décidé de visiter la Galilée en scooter.

Arrivés à Tibériade sous une pluie battante ils cherchaient un hôtel lorsque Bébert, à travers la buée de ses lunettes, aperçut celui-ci

L1160652

 

il entreprit donc de pénétrer sur le parking situé devant la porte d’entrée sans prendre garde ni aux panneaux « sens interdit« , l’hôtel n’ayant apparemment pas d’autre accès

L1160653

 

 

ni à l’espèce de grille barrant l’entrée qu’il confondit avec une grille de caniveau alors que c’était une herse anti-terroristes

L1160654

 

La roue avant du scooter se bloqua, heureusement presque à l’arrêt, entre deux  éléments de la herse et machine et passagère firent les frais de cet arrêt intempestif

L1160705

 

L1160855

(j’entends d’ici mon ami Claude Fabre me dire « je suis désolé pour ta passagère mais c’est bien fait pour cette cochonnerie de scotaire » !)

 

 

Si Ginette ne fut pas plus blessée c’est sans doute parce que, l’avant-veille, au pied de la via dolorosa, elle avait mis la main sur la pierre de Sainte Véronique…

L1160369

 

Il reste que, sans le conflit qui empoisonne le Moyen-Orient et, maintenant, le monde entier, il n’y aurait vraisemblablement pas, en Israël, de herses anti-terroristes  au pied des hôtels !

Hélas, la paix ne semble pas pour demain, le visage grimaçant de la guerre s’affichant à la devanture des kiosques à journaux dans le pays voisin, la Jordanie, pourtant officiellement en paix avec Israël…

 

L1160729

(photo prise à Amman;  j’ai reconnu Saddam Hussein et « Mein Kampf » et cru reconnaître « Le protocole des sages de Sion », document fabriqué par la police tsariste et destiné à attiser l’antisémitisme.)

 

B.

5 réflexions sur “LE VISAGE DISCRET DE LA GUERRE…

  1. Bon, une grosse bosse à l’amour-propre, comme on dit.
    C’est vrai que les herses à l’entrée des hôtels, on n’est pas trop habitués à ça en Europe. Mais on en prend vite l’habitude et on ne les voit plus au bout d’un moment. Triste…
    Bon, ton infirmière préférée va prendre soin de toi, veinard 🙂

    J'aime

  2. Bébert ce sont les aléas de l’aventure en pays risqué !!!!!!

    No comment de la hanche de Ginette, mais certainement protégée par ste Véronique !!!!!!!!

    A Paris pas de « herse antiterroriste » mais des patrouilles de militaires et des agents de sécurité…. Ce n’est pourtant pas Israël, mais l’état d’urgence.

    Bon séjour et bonne chance en Jordanie,
    Bissss

    J'aime

  3. Prochaine étape incontournable, ? Petra !! le désert du Wadi Rum sur les traces de Laurence d’Arabie- mais pas en scooter! Gina tu as l’air d’avoir bien résisté à ta chûte!
    Bizz

    J'aime

  4. Notre civilisation a vaincu presque tous les fléaux, anciens, sauf deux qui perdurent : celui de la nature qui se venge des outrages que l’homme lui fait subir, et celui des guerres que l’homme perpétue ; bref l’homme est bien le seul fléau du monde.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s