Marius

Me voici enfin sur la Route de la Soie. En réalité, en longeant la côte sud de la Mer Noire j’y étais déjà, mais comme le « Petit futé » exclusivement consacré à cette route (je devrais écrire « à ces routes » car , tout comme la Route 66, elle présente de nombreuses variantes), ne pipe mot du Kazakhstan je pensais que je m’étais fourvoyé.

Mais tout d’abord je dois faire amende honorable: si la route d’Astrakhan (Russie) à Atyrau (Kazakhstan) était cauchemardesque et si celle d’Atyrau à Aktobe via Kandyagash s’annonçait bien pire, me contraignant à faire un détour de plusieurs centaines de kilomètres par Oral (ou Uralsk) pour éviter de perdre encore des quartiers de l’Orange Bleue, celle d’Atyrau à Oral a été acceptable et celle d’Oral à Aktobé tout à fait convenable, en tout cas pas moins bonne que les chaussées de la Savoie qui, comme chacun sait, « améliore ses routes« .

L1000755

Mais depuis Kyzylorda, où a été prise la photo du titre, c’est du gâteau:

L1000756

L1000690

L’Orange Bleue et moi nous glissions donc sur ce billard quand nous y avons doublé un drôle de voyageur

L1000695

 

Nous nous sommes arrêtés un peu plus loin pour lui demander s’il avait besoin de quelque chose, d’eau fraîche, par exemple (il était midi, en plein désert et…L1000724

– « Non, de rien, les Kazakhs m’ont donné de l’eau et des pastèques; il n’y a qu’en Europe où lorsque l’on demande un peu d’eau l’on vous répond qu’elle est en vente libre dans les magasins. »

Il s’appelle Marius, a 32 ans, est Roumain et se rend au Kirghizstan à vélo pour y faire…de l’alpinisme

L1000697

C’est sa septième expédition; pour la première il avait pédalé jusqu’à Chamonix et gravi le Mont-Blanc ! « Et sans sponsor », m’a-t-il précisé.

On le croit aisément :L1000699

L1000700

(Le panneau photovoltaïque c’est pour son téléphone et les Crocs pour donner tort à Ginette qui m’interdisait de m’en acheter -alors qu’elle même en a- au motif que cela faisait « retraité »).

C’est vrai qu’ils sont agaçants ces motards qui cherchent à se faire payer leurs vacances par des mécènes quand ils n’emportent pas des stylos à distribuer aux enfants des écoles pour (se ?) faire croire « qu’ils font dans l’humanitaire »

Au moins, Marius et moi, on se les paie nos vacances d’égoïstes.

Nous avons chacun pris quelques photos, échangés nos adresses e-mail, et sommes repartis du même côté, sauf que sa route et sa vie s’annoncent plus longues que les miennes…

L1000701

…………………………………

 

Toujours sur la même lancée j’ai soudain aperçu le panneau « Sauran »

L1000725

qui m’a rappelé un encart du « Lonely Planet » (qui, lui, place bien le Kazakhstan sur la Route de la Soie)

L1000703

Ni une, ni deux, me voilà à Sauran L1000710

L1000714

Et de l’autre côté des murailles…

L1000718

Sic transit gloria mundi…

……………………………………………….

Ce soir je dors à Turkestan, à deux pas du mausolée de Khodja Ahmad Yasawi, sage soufi du XIIème siècle, construit par Tamerlan (qui n’en verra pas la fin) et qui passe pour le plus beau monument du Kazakhstan :

L1000727

L1000730

(les morceaux de bois fichés dans la façade sont les échafaudages restés en place, normalement cette façade principale inachevée aurait du éclipser les autres, terminées elles.)

L1000749

Elle est pas belle, la Route de la Soie, au Kazakhstan ?

 

Bébert

 

L1000745

8 réflexions sur “Marius

  1. Bébert, la prochaine fois, prends le guide du routard (Hachette) tu seras mieux renseigné !
    Te voilà maintenant, en « vitesse de croisière »……
    Bonne route pour la suite avec la venue de Ginette qu’il faudra bien ménager.
    Bonne continuation sous la protection de Khodja, sage soufi, et à bientôt pour un prochain compte rendu, comme tu sais si bien le faire !
    bissss
    Marie

    J'aime

    1. Il y a trois Baïkonour : le site de lancement des fusées que l’on ne visite qu’avec une autorisation spéciale très chère et difficile à obtenir; inutile de préciser que je ne l’avais pas; la ville russe qui héberge les employés du site et qui est interdite à ceux qui n’ont pas ladite autorisation : trois motards slovènes et moi avons buté lamentablement devant le checkpoint; et la ville kazakhe où j’ai pu déjeuner dans un petit restaurant tenu par de jolies Kazakhes avant de prendre la route pour Kyzylorda où j’ai échoué dans un hôtel tout neuf et impersonnel (ce soir je suis dans un hôtel de la période soviétique qui n’a plus été entretenu depuis la chute du mur de Berlin…mais qui a la WI FI).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s