Histoire de visas

(Ou comment j’ai failli manquer la tour de Qâbus)

En venant d’Iran, trois routes sont possibles pour rejoindre l’Ouzbékistan, dont Boukhara et Samarkand, de l’avis général (mais il faut se méfier de l’avis général), sont les joyaux: la plus courte et la plus évidente est celle qui passe par le Turkménistan, l’autre traverse l’Azerbaïdjan et la Mer Caspienne, la troisième passe par l’Afghanistan.

2-L1060664

Par prudence j’avais pris un e-visa pour l’Azerbaïdjan mais en espérant bien ne pas devoir, depuis l’Iran, « remonter » à Alat en Azerbaïdjan, devoir attendre un ferry pour Aktau, en Ouzbékistan, et me « taper »1.500 kilomètres de désert vers le sud pour atteindre Boukhara.

Par la faute de Dame Ginette le Turkménistan m’étant interdit (se reporter à l’article « Il est parti mon gars  Bertrand ») il me restait la solution de passer par l’Afghanistan et, ce faisant, suivre la portion afghane de la Route d’Oxiane, de ce cher Robert Byron, qui part d’Hélat pour aboutir à Mazar-e-Charif.

Seulement voila : il semble bien qu’elle soit fermée à la hauteur de Bala Morghab, les renseignements glanés ça et là depuis quelques jours faisant état du refus des chauffeurs locaux de l’emprunter (!), surtout depuis la rupture de la trêve entre les Talibans et les forces gouvernementales.

J’envisageais donc faire demi-tour -et de manquer ainsi les monuments de l’est iranien relatés avec grand enthousiasme par  Robert Byron- en mettant les pneus de l’Orange Bleue dans les traces de ceux des motos de Mathilde et Edouard, ces jeunes albertvillois intrépides, dont je vous recommande le blog formidable :

http://www.directionjapon.com/blog/de-zanjan-a-la-frontiere-d-astara-alat.html

http://www.directionjapon.com/blog/du-port-d-alat-au-port-d-aktau.html

Et le miracle s’est produit : le 28 juin est arrivée sur ma boîte mail la Lettre d’Invitation du gouvernement turkmène me permettant, une fois à la frontière irano-turkmène, d’obtenir, moyennant 200 US $ un visa de transit de 5 jours (c’est plus qu’il n’en faut traverser le pays et visiter Merv… ).

J’ai donc pu continuer ma route vers l’est et visiter Gonbad-e Qâbus (ou Kavuz) à l’est de la mer Caspienne, dans la province du Khorasan  :

3-L1060629

Mais laissons la parole à l’esthète anglais :

« La tour au nord du bourg prend son élan vers le ciel (…) Un cylindre de brique café au lait s’effilant vers le haut s’élève, à partir d’un socle rond, vers un toit pointu de couleur gris-vert qui le coiffe comme un éteignoir d’église (…)

L1060632

Son diamètre à la base est de 16 mètres, sa hauteur totale de quarante cinq (…)

L1060642

Les briques longues et minces ont gardé des arêtes aussi vives qu’à leur sortie du four (…)

L1060636

Dedans il n’y a rien. La dépouille de Kabous se trouvait accrochée sous le toit dans un cercueil de verre. Kabous mourut en mille sept. Mille ans durant ce phare a rappelé l’existence de ce souverain et le génie de la Perse aux peuples nomades de la mer d’Asie Centrale (… ) »

– Bébert : « C’est vrai qu’elle est extraordinaire cette tour…Mais en l’An Mille l’Occident commençait à ériger des cathédrales ! »

– Robert : « Aujourd’hui il y a un public plus vaste sommé de se demander comment la brique, au début du deuxième millénaire de notre ère, a pu engendrer un monument plus héroïque et un jeu des surfaces et de l’ornementation plus heureux que tout ce qui a pu depuis se fabriquer dans le même matériau. »

Une fois de plus le chemin pour s’y rendre (ou en partir)

L1060601

L1060620

L1060608

L1060647

 et l’extraordinaire gentillesse des Iraniens (ci-dessous avec un policier qui m’a arrêté…pour me souhaiter la bienvenue dans son pays !)

L1060610

sont, plus que les monuments eux-mêmes, le vrai bonheur de ce voyage.

L1060611

 

 

6 réflexions sur “Histoire de visas

  1. Ouf, nous étions un tantinet inquiet de te savoir dans les futures griffes afghanes. Merci messieurs les turkmènes de lui ouvrir vos portes. A propos de porte, iras-tu à celle de l’Enfer ?

    J'aime

  2. Toujours aussi riche ton blog.
    C’est vraiment sympa à toi de nous faire voyager pour découvrir des coins sympas.
    « Have a good trip, Bertrand »

    J'aime

  3. Un peu d’accord avec toi sur la relative prouesse technique, bien que les premières cathédrales dignes de ce nom ont été commencée au moins un siècle plus tard (on en fait des progrès en un siècle !). Par contre pour avoir visité Baalbek la semaine dernière je concède que ta fameuse tour est un gadget par rapport à ce que les romains étaient capables de concevoir et de construire. Cela demeure un mystère pour moi.

    J'aime

    1. Baalbek, plus impressionnant, à mon avis, que les pyramides. Et quel cadre. Et quel environnement (le cœur du fief du Hezbollah…). Vous n’avez pas du être dérangés par le tourisme de masse !
      Amitiés à tous les deux.
      Bertrand

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s