Sur la route 102 qui traverse le sud du Maroc d’ouest en est, Bébert et Ginette font une halte – déjeuner à Tissint, oasis  distante d’une centaine de kilomètres de Tata et de 200  de Zagora.

L1030047.JPG

L1030084

L1090528

A Tata le matin, après  s’être séparés de leurs nouveaux amis Rose-Marie et Philippe,  ils affrontèrent  courageusement le vent violent

L1030168

auquel sont accoutumés les  rares habitants de cette contrée.

L1030053

L1030069.JPG

L1030039.JPG

C’est aussi à  Tissint qu’un ami du Sahara, le jeune Charles de Foucauld, âgé de 28 ans, a fait halte lors de son expédition marocaine en 1883-84, déguisé en juif errant car, à l’époque, à l’exception du territoire du sultan, le pays  était interdit aux chrétiens. Sous le nom de Rabbin Joseph et accompagné de son guide Mardochée il s’installa quelque temps dans la modeste maison berbère que Ginette et Bébert désiraient visiter  avant le déjeuner.Un enfant du pays se proposa de leur montrer le chemin et de garder l’Orange Bleue pendant la visite.

L1030099.JPG

La maison de  pisé avec  vue sur oued était bien modeste mais parfaite pour un ascète.

L1030107.JPG

L1030116.JPG

L1090535

L1090537

L1090548

L1090539

Quand ils regagnèrent le véhicule, il n’y avait plus un gardien

L1090561

mais trois ce qui en coûta (20X3) 60 dirhams à Bébert, soit 6 euros.

Revenus sur la grand- place il s’assirent à la terrasse du café -restaurant « Les amis du Sahara » où, sur le conseil du serveur, ils commandèrent  une salade marocaine, des brochettes  de mouton et  des frites.

L1030141.JPG

Le muezzin appela  à la prière.

Une demie-heure passa. Apparut alors le serveur qui revenait du marché, un sac plastique à la main contenant des tomates, des pommes de terre, des oignons, enfin tous les ingrédients du repas de Bébert et Ginette….qui reprirent aussitôt la route de Zagora pour bouffer… du kilomètre.

L1090569

Le soir, à Zagora, au riad « Soleil du Monde » ils se réconfortèrent avec une bonne soupe chaude suivi d’un repas froid… composé de brochettes  de mouton et de frites. Le lendemain,  à huit heures du matin, alors que le soleil était déjà haut dans le ciel,  les clients attendaient patiemment au salon que leurs hôtes se levassent. Bébert et Ginette décidèrent de partir à jeun et, sembla-t-il au personnel soudain réveillé, sans payer, ce qui provoqua un branle-bas de combat dans toute la maisonnée. Il payèrent  leur nuitée et le dîner mais le petit -déjeuner, pourtant compris, n’était toujours pas prêt.

A Tissint, les habitants démasquèrent vite le jeune Charles de Foucauld qui n’avait pas vraiment l’air d’un juif et encore moins d’un rabbin. Mais, bons cœurs, ils tinrent son identité secrète pour le protéger des dangers qu’il encourait.

 

région de Tata janvier 34

Dans la région de Tata janvier 1934

 

Tagounite 1935Avion du colonel – Tagounite   1935

G.

……………………………………………….

 

 

12 réflexions sur “

  1. Dear Bebert & Ginette,

    Merci pour ces beaux moments et ces belles photos; cela étant je vois que vous approchez à grands pas du sud…du grand Sud; soyez prudents car on aime bien du côté des Sahraouis se faire une « semaine du blanc » … sans compter les mines qui trainent encore …
    j’ai du, au temps de mon affectation en Mauritanie, rapatrier des petits bouts de français dans nos avions..
    Alors prudence, hauts les cœurs et bon voyage

    J'aime

    1. C’est bien de tenir a nous. Mais je te rassure nous n’allons pas dans la direction du Sahara occidental. A Goulimine, nous avons changé d’idée et rebroussé chemin à cause de la pluie(!) et du vent. Le temps était au beau fixe
      du côté de l’est.

      J'aime

  2. Enfin si c est la semaine du blanc qui arrive des aventures en perspective à vivre. . Bébert on te conseille de mettre la beauté naturelle en première ligne mieux qu un visa . Un passe droit . On vous embrasse . Bonne route .

    J'aime

    1. Oui, je suis d’accord :
      Belles photos et belles plumes 😉

      Peut-être une petite carte du parcours, pour essayer de vous suivre ?

      J'aime

      1. Mon pauvre Philippe ! Je viens d’apprendre, par la lecture du forum Royal Enfield, ta mésaventure routière et l’immobilisation qui s’en suit, pour 45 jours, de ton bras droit (le vrai, pas Pinsolette).
        C’est bien volontiers que j’aurais inséré, non dans les réponses aux commentaires qui ne le permettent pas, mais dans un prochain article, la carte de notre parcours mais…Ginette (encore elle !) a perdu notre carte Michelin du Maroc et, comme tu l’as certainement lu, nous n’avons pas de parcours prédéfini. No particular place to go.
        Actuellement nous sommes à Marrakech; pour connaître notre trajet jusqu’à présent connecte-toi sur Google Maps et, de ta main gauche maladroite (quel pléonasme !), tape : Tanger, Chefchaouen, Fes, Moulay-Idriss (Volubilis), Meknes, Casablanca, Safi, Essaouira, Agadir, Tafraoute, Amtoudi, Guelmin, Tata, Zagora, Merzouga, Tineghir, Ouarzazate, Marrakech…
        Ginette se joint à moi pour te souhaiter un prompt rétablissement. Embrasse (si tu le peux !) la Pinsolette pour moi.

        Captain Bertie

        J'aime

  3. Ah oui mais faut prendre le temps dans ces pays hors des pistes/sites touristiques. On peut même dire que ces « offres » sont habituelles,j’ai connu les mêmes en Algérie et en Tunisie.
    Une solution est de demander à voir ce qu’ils ont à offrir et donc à choisir ce qui existe, mais bon, comme disait ma grand-mère.
    Une fois, avec un collègue à Casa en 2002, on se trouve un petit café qui nous parait parfait. Il fait une chaleur étouffante et la voiture n’a pas de climatisation. Pas de clim dans ce café mais de larges ventilateurs qui fournissent un semblant de fraicheur. Dès l’entrée, je remarque des bananes en grand nombre sur une étagère. Au serveur, nous commandons des jus de fruits et pour étouffer une petite faim, je lui demande aussi une banane. Il ne parle pas français mais comprend mon geste. Lorsqu’il apporte mon verre, je remarque des petits points noirs à la surface du jus qui ressemble à du lait. Drôle de fruits… A la première gorgée, je saisis la méprise : il m’a préparé un jus de bananes, peaux comprises ! ! !

    J'aime

  4. On voyage avec vous avec plaisir. Phil a fait (avec la main inhabile) votre trace sur une carte, c’est plus facile pour nouzot’ qui n’avons jamais été dans ce beau pays ! Profitez bien.
    on vous embrasse
    « le bras droit du Pinsole »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s