En sidecar au Maroc (A Patrick Magnin)

Si le Maroc est un très beau pays c’est aussi le paradis des motards

L1030679

et on les comprend : les routes sont, la plupart du temps, excellentes (et en tout cas bien meilleures qu’en Savoie !) et quasi-désertes

L1030148

les paysages sont somptueux

L1030356

 

L1020998

L1090631

les indications sont données en lettres arabes et latines

L1030020

on trouve de l’essence (95° d’octane) un peu partout et moins chère qu’en France

L1020671

et les formalités à la douane, pour l’entrée et la sortie d’un  véhicule, se bornent à un formulaire établi par les douaniers eux-mêmes à l’aller et visé par eux au retour

l1090905.jpg

(Vérifiez toutefois que votre carte verte mentionne bien le Maroc parmi les pays couverts par la garantie.)

Certes, il faut se méfier des envieux, soit en redoublant de précautions comme cet Allemand rencontré à Essaouira

L1090480

(Vous aurez remarqué le cadenas à l’arrière et la chaîne à l’avant.)

soit, mieux, en faisant marcher l’industrie locale du gardiennage…

L1020276

…sans considération pour l’âge,

L1030106

mais ne vous méprenez pas : au Maroc c’est bien de tourisme dont il s’agit, et non d’aventure (sauf si vous empruntez les pistes du Haut Atlas ou du désert ce que Ginette et Bébert n’ont pas osé faire).

……………………………………………………………..

 

Bébert n’est pas donneur de conseils mais sous la torture il en donnerait trois :

1°) emportez vos « consommables » habituels (pneus et chambres à air, plaquettes de frein, rayons (!), câble d’embrayage, bougies, ampoules, filtres à air et à huile), car, sur place, hormis de l’huile moteur, vous ne trouverez rien et vous faire envoyer une pièce détachée de France prendrait 13 jours compte tenu de son dédouanement (expérience vécue par un français, Philippe, qui avait cassé un amortisseur un peu spécial de son camping-car),

2°) ne conduisez jamais de nuit, car si vous, vous êtes éclairés, les piétons, cyclistes et animaux, eux, ne le sont pas,

3°) ne buvez pas l’eau du robinet, même pour vous laver les dents !

………………………………………………….

Tout cela vaut pour les motards, à l’attention particulière des sidecaristes il ajouterait :

–  qu’ils vont avoir leur petit succès car si les marocains sont amateurs de moto

L1090358

tels ces riches gentlemen rencontrés près de Volubilis

L1090359

(La haute société, à n’en point douter : celui au polo orange est professeur d’ophtalmologie et leurs machines, déjà chères en France, doivent, avec les taxes, valoir une petite fortune au Maroc où le salaire mensuel moyen s’élève à 370 €.)

et ont vu des sidecars à la télévision ou au cinéma, ils n’en croisent quasiment jamais sur leur routes et l’Orange Bleue (à moins que ce ne soit Ginette ?) a déclenché des forêts de pouces levés;

– mais qu’il ne pourront pas rentrer dans les médinas (vieilles villes), les ruelles laissant passer les scooters et peut-être les motos (encore qu’il n’en ait point vues) mais certainement pas les attelages.

 

Bonne route !

 

B.

L1030079

 

PS : Quant aux habitants de ce vaste pays ils sont exceptionnellement chaleureux et hospitaliers, mais ça vous le saviez déjà.

Une réflexion sur “En sidecar au Maroc (A Patrick Magnin)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s