UNE AUTRE HISTOIRE…

L’Allemagne, c’est le pays de Max et Moritz

L1170739

et Berlin la ville des singes

L1170749

la preuve :

L1170710                             (Max et Moritz sur le dos d’un primate au zoo de Berlin)

 

Mais le mur sur lequel est peint le singe ci-dessus n’est pas n’importe quel mur : il appartenait au complexe mis en place par la R.D.A., officiellement pour protéger le pays des « fascistes » de l’Ouest (il avait été baptisé par ses promoteurs « mur de protection antifasciste« ), mais, en réalité, pour empêcher ses citoyens de passer en R.F.A. via Berlin-Ouest.

Au début (1961) il était comme ça :

L1170768                                                            (vu du côté Berlin-Ouest)

L1170759                                                              (encore vu du côté Berlin-Ouest)

et à la fin (1989) comme ça :

L1170754

L1170657                                                        (toujours vu du côté Berlin-Ouest)

…………………..

Saviez-vous cependant que :

-trois lignes de métro à usage des Allemands de l’Ouest le traversaient légalement, et même deux fois, pour lesquelles la R.D.A. faisait payer un lourd péage à la R.F.A.(!)

L1170764

– et que, lorsqu’il est tombé, le 9 novembre 1989, les Allemands de l’Est pouvaient déjà se rendre à l’Ouest depuis le 19 août  précédent en franchissant la frontière Austro-Hongroise où le Rideau de fer avait été démantelé mais il leur fallait, évidemment, se rendre d’abord en Hongrie, pays « frère », en passant par la Pologne et/ou la Tchécoslovaquie, autres « pays frères », sous prétexte de vacances…

Cet été là plus de 100.000 (cent mille !) Allemands de l’Est décidèrent d’aller faire du camping en Hongrie !

………………………….

 

Aujourd’hui le « Mur de la honte » n’est plus qu’un mauvais souvenir et une attraction -intéressante et très bien explicitée- pour touristes

L1170756(Christophe Bourdoiseau conduisant ses ouailles sur l’ancien chemin de ronde Est-Allemand  alors situé entre le petit ouvrage de clôture côté est et la grande enceinte côté ouest tous deux visibles sur le plan ci-dessus mais aujourd’hui disparus, du moins à cet endroit)

 

L1170762

et s’il y avait foule le 9 novembre 1989

L1170748

il n’y avait déjà plus grand monde un  an plus tard

L1170765

sinon quelques curieux et une pauvre moto

L1170766                                                         (Qui saura identifier celle-ci ?)

venue pour accueillir ses sœurs de l’Est , glorieuses

L1170732

L1170731(magnifique attelage Ural personnalisé par le garage PIG 7, concessionnaire Ural et Royal Enfield à Berlin Mitte , 7 Melchiorstrasse)

ou modestes ?

L1170677

L1170678             (cyclomoteur Simson; s’agit-il du modèle « Schwalbe » -« Hirondelle » en français- ?)

 

Le 9 novembre 1989 un symbole est tombé mais l’Histoire avait déjà tourné la page.

 

B.

 

5 réflexions sur “UNE AUTRE HISTOIRE…

  1. Merci pour ce bel article.

    Quant à la moto (« Qui saura identifier celle-ci ? »), je me lance : son nom commence par « Moto » et finit par « Guzzi »…

    Mais ça n’est que mon avis, hein.

    J'aime

  2. Oui, c’est à mon avis bien une Moto Guzzi. La silouhette évoque pour moi un gros bloc (850 et plus, dont les Le Mans et California) mais le cache-culbuteur « plat » évoque pour moi un petit bloc (de 350 à 750) genre V50. Bref, je sèche !

    –Tristan.

    J'aime

  3. Faudrait voir la vraie photo avec une loupe car j’hésite aussi, la forme du réservoir est « curieuse »…
    M’enfin, la carte postale apporte un éclairage lumineux :)))))

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s