Ptiluc, si tu nous lis…

L’avantage des voyages c’est que l’on s’y fait beaucoup d’amis, ou plutôt que l’on y rencontre beaucoup de gens qui, s’ils avaient été nos voisins, seraient devenus nos meilleurs amis.

L’inconvénient c’est qu’il faut toujours les quitter…

Mais cet inconvénient est réciproque : les amis qu’on laisse sur le bord du chemin ne vous oublient pas et lorsque, le temps et la distance aidant, on cesse de leur donner de nos nouvelles, ils s’inquiètent.

N’ayant pu trouver à Krasnoïarsk  de pneu de rechange pour la roue avant de l’attelage (merci, Jean, d’avoir conçu un engin avec trois roues de dimensions différentes !) nous étions fermement déterminés à ne quitter Irkoutsk qu’après en avoir déniché un…

Internet ne nous ayant été d’aucune utilité je me suis rendu dans un magasin de vélos/petites motos chinoises que j’avais aperçu en arrivant, qui m’a aiguillé sur un autre magasin, lequel m’a orienté sur un troisième qui semblait être le bon mais qui, à dix minutes près, était fermé lorsque j’y suis parvenu; j’ai toutefois relevé son n° de téléphone.

Le lendemain, dimanche, je lui ai fait téléphoner par la réceptionniste de l’hôtel et le nom et l’adresse d’un bouclard nous ont étés fournis

L1010351

C’était celui de Tatiana et Dima

L1010345

chez qui nous avons trouvé LE pneu, un casque plus couvrant pour Ginette et un amortisseur de fabrication russe (ou chinoise ?) dont j’espère bien ne jamais avoir à me servir.

Mais comme je portais ce beau T. shirt

L1010428

j’ai vu le beau sourire de Tatiana s’estomper et elle m’a demandé qui était l’auteur du dessin.

– » Un garçon plein de talent(s) nommé Marc Bertrand (quel joli nom, soit dit entre parenthèses) ».

– « Ah parce que j’ai cru un instant qu’il était de notre ami Ptiluc dont nous sommes sans nouvelles malgré plusieurs emails; nous sommes assez inquiets, le connaissez-vous ? »

-« Tous les amateurs de voyage à moto connaissent Ptitluc par son blog formidable; et aussi tous ceux qui apprécient la bande dessinée drôle et profonde. »

-« Alors dites-lui que l’on s’inquiète et qu’il veuille bien nous donner de ses nouvelles; notre adresse mail : iglef@mail.ru . »

…………………………………..

Ptiluc, si tu nous lis, donne de tes nouvelles à nos amis !

 

L1010343

                      (Peut-être cherchent-ils un parrain pour l’enfant à naître ?)

 

PS : Marco, si tu lis ce petit billet, aies la gentillesse de faire passer le message à ton ami et confrère.

PPS : Pour ceux qui ne connaitraient pas encore le blog formidable de Ptiluc :

http://lesblogs.motomag.com/tongue-rider7/2014/08/22/go-siberia-2/

http://lesblogs.motomag.com/tongue-rider7/

5 réflexions sur “Ptiluc, si tu nous lis…

  1. Grâce aux bouclards vous allez pouvoir continuer votre route….Alors bonne chance à tous les 2!
    Boté et Marie encore en Helvétie jusqu’à demain avant de regagner son Paris en TGV

    J'aime

  2. Salut…je viens d’arriver par les airs à Vladivostok pour récupérer mon vieux BM et relancer le blog! peux-tu me donner le mail de Tatiana et Dima. Je n’ai les coordonnées que de Maks d’Obarmot!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s