Le Seigneur de l’Est

« Le Seigneur de l’Est », c’est ce que signifie Vladivostok, extrémité de l’Eurasie et bout du rêve.

L1010862

L1010926

 

Mais le Seigneur de l’Est c’est aussi cet étrange cavalier, habitué des grands espaces et familier des steppes, circulant sans gants ni casque (mais avec ses bottes !) dans les rues du port de l’Extrême-Orient russe

L1010901

et que rien ni personne ne semble pouvoir arrêter.

 

Il s’agit, bien sûr, de l’auteur de bandes dessinées Ptiluc (Luc Lefebvre pour l’état civil), dont le blog formidable Tongue rider7  publié par MOTOMAG ne fut pas étranger à l’obsession de Bébert de quitter son métier pour courir avec Ginette, pendant qu’il en était encore temps, les routes du Monde, ce Monde qui a tant de merveilles à leur offrir.

Si, comme Ginette et Bébert, vous êtes immunodéficients aux voyages, aux surprises et aux beautés de l’univers  alors ne lisez surtout pas ce blog :

http://lesblogs.motomag.com/tongue-rider7/category/go-siberia/vers-magadan/

ni, d’ailleurs, celui-ci :

https://jihel48.wordpress.com/

……………………………………………………..

 

Ce que fait le Seigneur de l’Est à Vladivostok lui seul pourra vous le dire.

Il semble qu’il y enseigne à de jeunes filles « bon chic bon genre », accompagnées par leurs mamans à l’Alliance Française,

L1010870

L1010869

à dessiner des rats sur les murs…

L1010889

…à moins qu’il ne cherche à séduire lesdites mamans (ce pour quoi il ne devrait pas éprouver de grandes difficultés)

L1010883

L1010884

L1010887

 

Et en regardant vivre ce poète -car c’en est indiscutablement un, quoiqu’il s’en défende-Bébert se remémorait la phrase de Bukowski selon laquelle « les femmes préféreront toujours les poètes boiteux -pensait-il à Lord Byron ?- aux bergers allemands ».

Mais ce poète, lui, n’est pas boiteux et c’est au pas de charge qu’il a fait visiter la ville, sa ville, à Bébert et Ginette qui, elle, l’est, boiteuse

 

L1010815

(La plage où viennent mourir les vagues de la Mer du Japon, en bas de la rue Svetlanskaya où Bébert et Ginette ont trouvé à se loger; il est malheureusement déconseillé de s’y baigner en raison de la pollution.)

L1010829

 

                                         (Le terminus du Transsibérien.)

 

L1010849

(La « Corne d’Or » -pour dire comme à Istanbul- vue de l’esplanade de la gare maritime avec, à gauche, les navires de guerre prêts à appareiller si Kim Jong Un continuait à faire des siennes.)

L1010850

 

 

y compris les rues…

L1020518

…encore hantées par les fantômes

L1020521

(Vladivostok fut la dernière ville à tomber aux mains des « Rouges » en 1922, à la fin de la guerre civile, et resta interdite aux étrangers de 1958 à 1992.)

………………………………………………

Mais l’automne approche et les oiseaux vont bientôt s’envoler…

Celui-ci, pour ne pas faire comme les autres, devrait partir vers le nord, à Iakoutsk, la ville la plus froide du monde

L1020485

 

Quant à ceux-là vous le saurez si vous avez le courage de continuer à jeter, de temps en temps, un coup d’œil à ce blog

L1010673

(En fait ils ne le savent pas eux-mêmes et attendent de connaître les possibilités qui s’offrent à eux pour prendre une décision !)

 

B.

 

L1020486

                    (Vroum, vroum… Entre motards on se comprend dans toutes les langues.)

18 réflexions sur “Le Seigneur de l’Est

  1. Rencontre fortuite ou programmée ??
    Mes amitiés à P’tit Luc qui se souviendra peut-être de sa halte forcée dans le « Grand Nord » (de la France) alors qu’il se rendait à un salon de la BD à Bruxelles !!
    Continuez à nous faire rêver, je ne suis pas sûr que vous soyez prêts à rentrer .

    J'aime

    1. Les deux mon Général : après avoir trouvé la bouteille que nous avions lancée à la mer ( https://bebertworldtrip.com/2017/08/14/ptiluc-si-tu-nous-lis/ ) Ptiluc nous a écrit et nous avons ainsi appris que nous serions à Vladivostok à peu près au même moment (c’est à dire avant que le port ne soit pris par les glaces !). Il était donc facile de nous donner rendez-vous quelque part dans ce bout du Monde.
      Je ne manquerai pas de lui transmettre tes amitiés (encore qu’il ait du lire ce billet…et les commentaires qui l’accompagnent).

      Bien à toi,

      B.

      J'aime

  2. Oui, vraiment un très beau voyage et une belle aventure …
    … et surtout, un grand merci pour ce partage 🙂

    Une question bête et technique : vous utilisez quoi comme matos pour remplir ce blog ?
    Un PC ? Durci ou non ? Une tablette ? Un Smarteu Fone ?
    Question bis : vous trouvez facilement du wifi ?

    J'aime

    1. Nous utilisons une tablette ASUS à laquelle est greffé un clavier appelé « dock », mais il est certain qu’il existe des appareils plus performants, notamment chez Apple.
      Comme je ne sais pas ce qu’est un PC « durci » je ne puis répondre à ta deuxième question.
      Nous trouvons assez facilement de la WiFi et parfois dans des endroits où l’on ne saurait imaginer qu’il puisse y en avoir.
      Je suis heureux que ce blog vous fasse sourire Pinsolette et toi (Et Pinsolo ?).

      Bien à vous deux,

      B.

      J'aime

  3. Ouf!!! j’en ai les larmes aux yeux. Vladivostok, la gare terminale du Transsibérien , le nombre de km parcourus, les émotions!!!
    Merci pour nous faire participer à ce voyage qui va encore durer durer…..
    Avec toute mon affection. Cécile

    J'aime

    1. Merci à toi, ma Cécile. Nous avons évidemment hâte de vous revoir même si nos amis ne sont jamais si présents à nos coeurs que lorsque nous sommes en voyage car alors ils nous manquent et l’on a le temps de penser à eux.

      B.

      J'aime

  4. Hé ! Déconnez pas ! Vous n’allez pas rentrer maintenant ! On a besoin de notre petite dose de rêve que vous nous distillez régulièrement !
    Bon on aime aussi beaucoup vous voir en vrai alors on vous laisse décider vous même.
    L’Alaska c’est pas mal non ? Bon, la Trump attitude c’est spécial mais vous êtes forts !
    Merci pour cette épopée délicieusement commentée !
    Bisous de Pinsolette

    J'aime

  5. Bonjour à Bebert et Ginette,
    En cette période professionnelle qui m’est si difficile, je n’ai pas de mots pour vous dire le bien fou que vous m’avez fait durant ces semaines de lecture de votre blog ! Je souhaiterais que ça continue encore et encore, vous nous avez fait rêver, vous avez traversé tous ces pays en « stan » et en terminant par « la-main-qui-stan » (escroc moderne au bakchich des grands chemins), de beaux paysages, ces plaines, ces montagnes, ces routes qui font rêver, ces rencontres… vous nous avez appris une histoire douloureuse (les femmes françaises exilées dans ce grand froid, histoire que j’ai pour ma part complètement découverte — merci Ginette pour cette incroyable culture !)… Un seul petit regret, ne pas avoir vu davantage de vidéos de vous deux en action, mais c’est un si minime regret !
    Ne vous arrêtez pas en si bon chemin, l’automne arrive, le grand nord canadien et ses forêts immenses vous réjouiront ! Il est temps de traverser, continuez tant que vous pouvez !
    Un grand merci à vous, et impatient de lire la suite… 🙂
    Jean-Luc
    –mimi.lulu

    J'aime

    1. Merci à toi de nous lire, cher Jean-Luc. En ce qui concerne « l’incroyable culture » de Ginette, elle est, tout comme la mienne d’ailleurs, de pure circonstance : ce sont les lieux que nos visitons qui nous incitent à nous renseigner au fur et à mesure où nous les découvrons et non l’inverse. Personnellement j’ignorais tout des décembristes avant de parcourir la Sibérie.
      Quant aux vidéos il nous est difficile -tant techniquement que « moralement »- de nous filmer nous-même et nous trouvons déjà que l’on nous voit trop sur ce blog…Il est vrai qu’il est avant tout à destination de notre famille et de nos amis (dont tu es).

      B.

      J'aime

  6. Voilà la fin de votre épopée qui s’est concrétisée…….. et qui m’ a fait rêver.
    J’ai eu une pensée toute particulière pour vous ,hier au soir, en regardant sur la 5, « les trains de l’impossible » avec le parcours du transibérien depuis Moscou. Une autre façon de découvrir la Sibérie par le rail et de faire d’autres rencontres.
    Le périple n’est pas terminé puisqu’il faudra bien rentrer un jour ! et que va devenir l’Orange bleue qui finalement, malgré ses nombreux avatars, vous a menés au bout de vos rêves !
    A vous lire prochainement,
    Bises,
    Marie

    J'aime

  7. Si l’on osait, on dirait que ce (provisoire ?) dernier article est emblématique. C’est qu’à nouveau on voit bien que ce qui vous a intéressé dans ces quelque 15000 km (estimation réalisée entièrement à la main dans Google Maps), ça n’est pas la mise en scène de vos aventures motocyclistes et les difficultés de la route ou de la piste, pas non plus les photos genre mon équipage au coucher de soleil dans la steppe pour le calendrier de RoadTrip.

    Ce qu’on retiendra de tous ces articles, c’est d’abord cet intérêt pour les « vrais gens » : les ordinaires, les corrompus, les excentriques, les dévoués, les trop aimables, et aussi pour les personnalités exceptionnelles d’aujourd’hui, d’hier et d’avant hier que vous avez su faire revivre avec votre voyage.

    C’est pour cela que ce blog est tellement estimable.

    . JL

    P.-S. Il y a de très belles lumières à Vladivostok.

    J'aime

  8. Ca alors, j’étais aussi hier dans le transsibérien qui m’a fait découvrir la Russie de Moscou au lac Baikal! J’étais très près de vous 2, et Marie-Christine aussi!
    Bonne ….fin…? de voyage….
    Bises, Boté

    J'aime

  9. Salut Bertrand, le bonsoir à Geneviève que je n’ai pas encore l’honneur de connaître.

    votre blog est super et je suis bien content que vous ayez fait la rencontre de Ptiluc qui parle de vous sur son blog à lui, voi : http://lesblogs.motomag.com/tongue-rider7/2017/09/01/bertrand-et-genevieve/#comment-718.
    Continuez votre voyage en bouclant un Tour du Monde via l’Amérique, ce n’est plus si loin et nous, nous aurons encore du plaisir à vous suivre sur ce blog.

    Bonne continuation et salut aussi aux copains qui m’ont précédé dans les commentaires, Three-weels, les Pinsoles, Mimi-Lulu, Jihel..,
    Marco

    J'aime

  10. Ptiluc est assurément un être à part, plein de charme c’est vrai et routard éternel.
    Quelle idée tout de même d’aller se perdre dans le Sakha !
    J’ai toujours appris que la ville la plus froide du monde était Verkhoïansk ! mais j’admet que ce doit bien être Iakoutsk, car à l’heure où j’écris, il fait -2° dans la première et -6° dans la seconde.
    Mais Ptiluc semble parfaitement équipé : moto béhème collector bien sûr, et surtout les célèbres bottes Santiago au confort de charentaises, mais qui résistent à tout, y compris aux froid sibérien. Les miennes ont dix ans et je n’ai que changé les pointes en acier usées par le temps.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s