BIENVENUE EN COREE DU NORD ! (A Marie-Christine*)

Voyager me fait devenir rousseauiste, je veux dire qu’à l’instar de Jean-Jacques Rousseau je pense que les gens dits « ordinaires »sont bons (sauf exceptions pathologiques) et que seules les structures sociales, lorsqu’elles sont mal choisies, peuvent les rendre mauvais.

La douane iranienne ouvrant à 8 heures j’avais quitté mon petit hôtel de bonne heure de sorte d’être parmi les premiers à m’y présenter.

En fait j’étais le seul.

Je suis donc rentré dans une douane déserte (si l’on excepte les portraits de MM Khomeini et Khamenei) et j’ai attendu que les employés arrivent pour, dans cet ordre, faire viser mon passeport puis le carnet de passages en douane de l’Orange Bleue, retourner à l’entrée de la douane m’y faire contrôler par le préposé entre-temps arrivé, présenter la fiche de contrôle permettant de faire viser lesdits passeports et carnet (déjà visés !), me faire contrôler à la sortie de la douane et…me faire contrôler de nouveau à la sortie de la douane. Le tout m’a pris une heure.

Puis je suis entré dans la douane Turkmène où j’ai présenté la Lettre d’Invitation. Et là, sous la direction d’un jeune soldat tout timide, j’ai, pendant trois heures, effectué des allers-retours de bureau en bureau et de guichet en guichet pour aboutir à ça :

L1060792

parmi lesquels documents celui-ci :

l1060791.jpg

qui n’est autre que le trajet que je dois suivre sans m’en écarter, un délai de cinq jours -pas un de plus- m’étant imparti pour le faire.

A un moment la jeune recrue qui m’accompagnait m’a demandé si j’avais besoin d’un GPS, du moins c’est ce que j’ai cru comprendre. Je lui ai répondu par la négative en lui montrant la carte d’Asie Centrale et le smartphone équipé de MapsMe que je détenais.

« Si,si, GPS,GPS » m’a-t-il rétorqué et il m’a emmené à un nouveau guichet où l’on m’a remis de force

L1060793

un tracker pour permettre aux Autorités de s’assurer de ce que je ne dévierai pas de ma route !

J’en ai quand même un peu dévié : ayant tout pour pique-niquer sauf du pain j’ai demandé à un passant où en trouver et il m’a envoyé ici

L1060780

où, sous un toit de tôles, dans une chaleur infernale, des femmes faisaient cuire des galettes de pain

L1060778

L1060777

(Elles avaient toutes des masques comme celle du fond pour se protéger de la chaleur des fours mais les ont retirés pour la photo)

Et bien ces femmes, qui ne doivent pas gagner grand-chose et en tout cas bien moins que le touriste que je suis, m’ont donné deux belles galettes pour la route.

J’en ai partagé une au bord d’un canal d’irrigation, à l’ombre d’un arbre à épines, avec un petit berger venu me tenir compagnie, attiré sans doute par la moto…

Moi qui pensait arriver à Mary vers midi et éviter ainsi de rouler dans le désert aux heures chaudes de la journée j’y suis entré à 18 heures et même à 18 h 30, ayant changé de fuseau horaire, accueilli par celui qui figure sur tous les bâtiments officiels **

l1060828.jpg

L1060847

Le lendemain je suis allé visiter Merv, mais ça je vous le raconterai une autre fois…

Beh Behr

L1060790

* « Follower » de platine !

**Et qui joint à ses talents politiques un don littéraire certain : il vient de publier son 29ème livre en 12 ans : « Vénérer sa mère – Vénérer quelque chose de sacré ».  Je lui suis toutefois reconnaissant de m’avoir laissé traverser son pays m’épargnant ainsi le cul-de-sac afghan ou le rebrousse-chemin vers l’Azerbaïdjan.

9 réflexions sur “BIENVENUE EN COREE DU NORD ! (A Marie-Christine*)

  1. La gentillesse des habitants fait rêver… Une destination à retenir pour ceux qui ne souffrent pas de phobie administrative !:)

    J'aime

  2. oui, tout celà est vrai…mais il faut avant tout considerer la faveur qu’on nous donne de pouvoir traverser le pays…et je dis ça sans ironie du tout!
    bises Bebert
    le riri

    J'aime

    1. C’est tout à fait vrai, faveur d’autant plus grande que je ne la méritais pas -ou plus- et qu’elle m’a peut-être évité une rencontre avec les Talibans. Merci monsieur Gurbanguly Berdimuhamedow.

      J'aime

  3. Ces documents, les contraintes d’horaire et de cheminement , me rappelle étrangement ceux remis lors de la traversée de la Transdniestrie. Soviet blues sans doute !!!
    Un régal, enjoy !!!

    J'aime

  4. Bravo Bertrand et merci car nous avons un peu l’impression de partager tes voyages. bon pour la Corée du Nord, à part le pain, je te laisse t’y promener

    J'aime

  5. AH mon Bebert ton blog est d’une addiction terrible, en venant dessus, je n’ai pu résister à regarder la rubrique « sur le même theme » et de tomber sur »en side-car au Japon » quelle rigolade j’ai pris en lisant cette histoire de plaque…
    Merci pour ces moments
    le riri

    J'aime

  6. Merci pour ce partage qui est une contrainte de plus en voyage. J’ai aussi rencontré ce type de four à pain en Syrie. Mais ça c’était avant. Avant la guerre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s