On y est ! (A Arthur)

Le pêcheur de crabes avait vu juste : le lundi 28 février le vent était tombé et le temps, quoiqu’incertain, semblait plutôt bien orienté

Impossible de savoir, toutefois, si le dernier tronçon de 13 kilomètres qui conduit au Cap Nord serait ouvert. A l’office de tourisme l’on me dit que, si tel était le cas, ce serait à midi et l’on me conseilla de m’y rendre pour cette heure de sorte de me joindre au convoi.

Je suis donc parti vers 11h15 sans savoir si j’irai jusqu’au bout

(Vous y voyez quelque chose, vous ?)
(Sans clous, point de salut.)

Bon signe : une première barrière était ouverte

Enfin je suis arrivé au bord du Styx…

… je n’étais pas le seul

et la barrière s’est ouverte !

Toutes les voitures et les cars sont passés devant moi et c’est juste avant le chasse-neige serre-file

(Sympa, le conducteur du chasse-neige : il n’a pas protesté chaque fois que je me suis arrêté pour prendre une photo !)

que ma vieille Orange Bleue et moi sommes arrivés à la pointe septentrionale de l’Europe*.

Pas tout à fait, d’ailleurs, car il paraît que le « vrai » Cap Nord ne se situe pas sur la falaise où est érigé le monument mais sur cette langue de terre, moins spectaculaire et, de toute façon, inaccessible en hiver.

Mais peu importe : ce jour là l’attraction majeure n’était pas le Cap Nord, mais l’Orange bleue…

… et votre serviteur, bien sûr.

Bébert

* https://fr.wikipedia.org/wiki/Cap_Nord#G%C3%A9ographie

27 réflexions sur “On y est ! (A Arthur)

  1. Bravo Bebert tu as vaincu tous les obstacles (intempéries et mecaniques) pour arriver à ton but 👏👏

    J’aime

  2. Coucou Bertrand,
    Je n’ai pas mis beaucoup de commentaires mais je lis tous tes posts depuis le début et tu me fais rêver ! Quel voyage, quelle aventure extraordinaire ! Je suis super heureuse pour toi et, n’ayons pas peur de l’avouer, trop fière de mon tonton baroudeur. 🤣 Bisous tout chauds de Paris 😘

    J’aime

  3. Bravo tu as réussi dans ton projet d’aller au bout du Nord, maintenant nous attendons tes reportage vers le retour au sud.

    J’aime

  4. Bravo mon Bébert, tu ne perds pas le nord ouarf, ouarf…
    Merci pour ton gentil mail qui m’a réchauffé le coeur.
    Bises à toi et prends le temps pour rentrer ( je vais me faire engueuler par Ginette).

    J’aime

    1. Merci Christine ! Il faudra quand-même que l’on trouve le moyen de rallier Albertville à Menthon-Saint-Bernard …

      Bien à vous deux,

      Bertrand

      J’aime

  5. Bravo à toi Bertrand, intrépide voyageur.
    Que vous ayez été, ton attelage et toi, « l’attraction majeure » du jour, ce n’est que justice !

    Amitiés.
    . JL

    J’aime

  6. Jamais douté que tu y arriverais !
    Et j’adore le fait de revenir par une autre route, le voyage continue sans faire demi-tour !
    Tu illustres bien le slogan de mon ancien employeur suédois : Go forward !

    J’aime

    1. « La bise » ? Tu trouves que je n’ai pas assez froid comme ça ? Blague à part ton message me fait très plaisir. La bise à toi aussi.
      Captain Bertie

      J’aime

  7. Sensei, vous êtes vraiment admirable ! Quel beau périple !
    omédétoo gozaïmasou 🙇‍♀️
    Ce n’était pas lors de ce voyage qu’il fallait faire une crise cardiaque !!heureusement qu’Hideji ne vous a pas accompagné..😂
    En tout cas, nos pensées et notre amitié vous accompagnaient.
    Bon retour dans le printemps savoyard..
    Nous vous envoyons un peu d’air de notre jardin japonais, qui embaume en ce moment du délicat parfum des fleurs de prunus, et beaucoup d’amicales pensées de vieux amis, dont l’un vient de ressusciter et est prêt à jouer les prolongations,
    Marie-Alix et Hideji

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s